Il y a fort à parier que l’homme dont nous parlons est froid et comme inflexible, de ceux que l'on dirait aujourd'hui "Intel inside".

 

– Des bagages, Monsieur ?


– Mais, Monsieur Palerno, tout est réglé, et depuis fort longtemps !


Oh, pas très longue. Il continuait, à l'heure où ma fille rentrait de classe, de demander sa bière.
Brusquement, cela devint très compliqué.
Il y avait peu de monde dans l'avion, où l'animation était principalement assurée par un groupe d'hommes d'affaires français hétéroclites - Parcs d'attraction, couches-culottes et câbles, tels semblaient leurs secteurs d'activités - mais tous foncièrement soucieux de synergies.
Sa ruelle donnait sur une artère du Quartier Latin dans laquelle il s'engagea avec une pesante sensation de perte, d'éloignement à tout et à lui-même.
Pas de télévision, pas d’engin musical dans le salon, pas de bibliothèque, seulement des canapés, et quelque chose comme l’Être-là pour seule perspective de loisir.
Dans la cour de la Sorbonne, les lumières étaient rasantes, frôlaient les parois et la pierre, boudaient les parcours dévolus aux déambulations.
Je ne doute pas que vous serez très surpris par cette lettre. Je suis d'un autre bord, pensez-vous, de l'Autre Bord exactement : je suis le présentateur du journal du soir, vous savez, ce qu'on appelle " la grand messe ".
Ludwig regardait distraitement l’écran de la télévision. C’était l’heure où des gens, jouant au pendu, gagnaient de nombreux lampadaires.

 

Il importe que vous me compreniez bien, M. Palerno. Il y a un témoin, un homme qui affirme vous avoir reconnu, qui nous assure qu’il y avait plusieurs autres témoins dans le wagon. Il a affirmé qu’il lui était déjà arrivé de rencontrer plusieurs d’entre eux à la même heure. Il se fait fort de les retrouver et de faire ainsi confirmer ses dires.


Votre dernier article, " Communication, Media, Éducation ", m'est tombé entre les mains, et je suis outré.

Il emprunta un réseau d’autoroutes ou de routes primaires avec de nombreuses bretelles vers l’ouest, et infléchit un peu sa trajectoire au sud grâce à un réseau secondaire particulièrement dense, qu’il avait pris la peine de repérer nuitamment, il y a quelques jours, avant de garer sa voiture dans une zone oubliée des horodateurs.

Une fois le divertissement consommé, les passagers furent autorisés à se déplacer dans la cabine, et un homme vint s'asseoir près de Palerno.
Palerno,

je vais commencer par vous irriter, et me présenter en vous disant que vous ne pouvez manquer de me connaître. Je suis un de ces criminels, à vos dires, responsable des programmes sur une chaîne à fort taux d’écoute, et par là responsable de cette sorte de délabrement de l’humanité dont vous vous complaisez à noircir vos articles.

 

Palerno avait la gorge séche en sortant.

 

Ainsi, au fil des récits déroutés, le silence commença à s’installer, et cette sorte de gêne épaisse qui envahit les gens qui sont, peu ou prou, des professionnels de la parole, quand ils s’aperçoivent que ce qu’ils disent ne suscite qu’une adhésion tiédasse de leur auditoire, ou une indifférence compatissante.

Il était six heures quand Nortrope le déposa à l'entrée de sa rue, et c'était toujours à l'entrée de la rue que Nortrope le déposait, parce que Palerno n'aimait pas courir le risque que sa concierge le surprît en pareil équipage, et aussi - il est parfois des choses qui satisfont tout le monde - parce que Nortrope abhorrait les voies à circulation unique.


C’est avec assiduité que je suis vos travaux depuis plusieurs années, et j’aimerais vous entretenir de quelques points obscurs qui affectent, à ce qu’il me semble, votre démarche.


Et pendant qu’ils traversaient l’Atlantique, un homme assis parmi les hommes d’affaires, et appartenant au sous-groupe du Câble, se leva, et Palerno vit qu’il tenait à la main une petite valise noire semblable à la sienne.
Quand il sortit, le soleil inondait l’avenue d’une luminosité excessive et joyeuse. Le soleil ce jour-là ressemblait au convive débonnaire que tous les commensaux trouvent un peu simplet quand la fête tourne triste.

 

Mademoiselle,
je n’ai pu démêler, lisant votre lettre, si cette personne dont vous voulez que je tire le thème existe ou non. Elle est née, et vous me dîtes pourtant qu’elle n’aurait pas de date de naissance.


Palerno reprit :
Pas de groom, cette fois. Évaporé, le prestidigitateur empressé et farfelu. Cela sentait le chaud, et s’accrocha à lui une électricité statique à mettre mille chats hors d’eux-mêmes, et qui fit se dresser le fin duvet de son chapeau.

– M. Palerno, croyez-vous que le cri de la chouette ne soit qu’un cri, qui s’épuise en lui-même et en lui-même trouve sa propre fin ?

 

Il était allé sur une plage de Santa Monica, rentré fatigué, dans un état bizarre, vraiment, dans un état proche de celui que produit le syndrôme du restaurant Chinois.

À  peine sortis du débarcadère, un vent capricieux, irascible par accès, les agressa, et Palerno préventivement retira son chapeau, laissa le vent le décoiffer comme un sauvage, dressant tous ses cheveux dans un sens, puis dans l’autre, comme confronté à un crâne difficile un coiffeur brutal et hésitant, foncièrement peu soucieux de cacher ses maladresses.

« Figurez-vous que tout a commencé à New York ».

Il était vraiment très tard, à ces heures où la télévision, avant de s'évanouir et se perdre sous la neige, ne diffuse plus que des documentaires de vulgarisation ou de profonds débats.


Et puis une station de métro apparut. Un gros cirrus débonnaire souriait dans le ciel, arrivait à dérider jusqu’à la verdure vieillie des ferronneries du métro, bouche bée. Palerno pressa le pas.


Pendant tout le trajet, ils n’ont rien dit, ils n’ont fait qu’écouter recto et verso une cassette de Country and Western tonitruante et assez agaçante, complètement déplacée dans le défilé des paysages nocturnes.


L’appartement du commissaire divisionnaire était sobre, confortable, et très désordonné. Palerno y lut à de nombreux détails l’annonce d’une crise inéluctable entre la vie professionnelle d’Anne-Lise Piel, et sa vie privée.


Ouvrez les guillemets :